mardi 18 novembre 2008

Japon 58



Nous repartons au petit matin d'Osaka et n'atteignons Okayama qu'en debut de soirée... au moment où la rosée commence a se déposer sur nos vestes. Nous souhaitons nous rendre à l'île de Nao (Naoshima) pour y passer la nuit. Cette île fait partie du petit archipel d'environ trois milles îles et îlots contenu dans la mer intérieur encerclée de Shikoku, Honshu et Kyushu. C'est aussi un formidable projet architectural futuriste, mais vu le tarif des musées et autres curiosités nous nous serons contenté d'une simple nuit sur la plage.



Le lendemain (à nouveau dans le ferry), nous mettons cap sur Takayama, et faisons nos premiers pas sur l'île de Shikoku. Ce que je souhaite par-dessus tout c'est d'aller voir la vallée d'Iya, normalement au maximum de ses couleurs automnales. Le stop se fait difficile sur la grande nationale s'éloignant de la ville, jusqu'à ce que deux jeunes filles nous fassent signe sur le trottoir en face. L'une d'entre elles est née dans cette vallée complètement inaccessible et décide de nous y amener, sans quoi, selon elle, nous mettrions plusieurs jours en stop pour trouver des voitures allant dans cette direction. Du coup nous nous retrouvons très rapidement au coeur de la vallée, alors que nous avions prévu deux jours pour nous y rendre.



Prenant plusieurs heures pour ne rien regretter, nous ne repartons qu'en fin d'après midi et nous faisons rattrapper par la nuit en rase campagne. Un homme s'inquiétant de nous voir évoluer si loin des routes connues nous reconduira gentiment à la première ville. Aucun moyen de se rendre à Matsuyama dans la même soirée, du coup nous déciderons de passer là la nuit. Mais, encore une fois, en ville... difficile de planter la tente, mais heureusement plusieurs montagnes surplombent et nous décidons de nous écarter un peu pour dormir, au calme...



La nuit fût fantastiquement calme et baigné de la lumière d'une lune bien ronde. Au petit matin, dur dur de ressortir de cette ville industrielle de Kanawoe, mais un camion (notre premier) nous prendra finalement, pour nous déposer à un convini, quelques kilomètres plus loin. Là, alors que je prends le soleil dehors pendant que Mimi fait des amplettes, un japonais m'approche et me demande si je faisais du stop. Je dis que oui et que nous allons vers Matsuyama. Malheureusement il va dans le sens inverse ! Zannen ! Finalement, quand Milena ressort, je lui explique qu'on vient de manquer un transport facile ! On se harnache de nos sacs et reprenons la route. Le japonais qui venait de m'aborder nous rattrape et me dit que c'est bon ! il nous amène ! Demain c'est son jour de congé, donc... On repart ensemble direction Matsuyama. Sur le chemin, dégustation des kaki de Shikoku (de la taille de melon) et visite du chateau de Matsuyama. Il attend avec nous la venue de Steeve et repart finalement 5 heures après nous avoir ramassé !



Je retrouve Steeve, pareil à lui-même. Notre première et seule rencontre remonte à il y a 4 ans et demi pendant le salon de la Japan Expo au CNIT de Paris. Nos réguliers échanges sur le net ou par téléphone, nous ont fait nous retrouver tels de vieux amis ! Depuis, nous avons fait quelques petites soirées à Matsuyama, ville accueillant l'un des plus vieux Onsen du Japon (celui-ci aurait servi d'exemple au graphisme des bains dans Chihiro), et une rare concentration de bars et clubs. Soirées obligeant, nous nous levons tard ces derniers jours. Mais notre séjour, dans cette jolie ville touchant à sa fin, nous prendrons demain le ferry direction Kyushu.



Toutes les photos depuis notre nouveau départ de Tokyo sont en ligne à présent !

Photos : Sum Up South Trip

1 commentaire:

Hélène a dit…

mes commentaires sont sous les photos... J'ai adoré les portraits, vous etes de + en + beaux... Donc, forcément heureux... J'aimerais vous dire "continuez vos périples", mais égoistement, j'ai trop envie que vous soyez pres de nous... Enfin !!!