mercredi 29 décembre 2010

Indonésie 01

Jours de vacances : 12
Heures passées dans les avions : 60
Îles foulées : 4
Jours de soleil : 4
Nombre de plongées sous-marine : 6

Notre voyage de noce fut le genre de voyage qui laisse un goût bizarre. Douze jours ? C'est trop peu ! Et c'est trop ! Nos sentiments sont bizarrement alambiqués car deux choses sont venues légèrement ternir notre vision : la première c'est la pluie, qui nous amusait au début lorsqu'elle venait rafraichir l'ambiance une demie heure dans la journée... puis qui nous a littéralement gavé par sa quasi omniprésence pendant les 6 derniers jours.

_ "C'est exceptionnel", disaient-ils, "on n'a pas vu autant de pluie depuis des années."

La deuxième c'est celle qui nous a obligé pendant ces 6 même derniers jours a venir rendre visite aux toilettes 15 fois par jours.
Si on soustrait ses deux facteurs... le reste fut assez grandiose.



Nous sommes arrivés tard à l'aéroport de Bali et notre seule envie était de nous rendre dans l'hôtel le plus proche pour dormir un peu et essayer de récupérer. C'était sans compter le coq. La lumière de la terrasse étant allumée (et m'éblouissant), ce con de coq a du penser que c'était le soleil... du coup à partir de 4h du mat' il s'est mis à chanter... devant notre porte...
Ce n'est qu'en baissant les bras et en se levant vers 6h qu'on s'est aperçut que la lumière s'éteignait de l'extérieur...
Nous nous dirigeons dès le matin vers Ubud, réputé pour être le centre artistique de Bali. Là effectivement les peintres et sculpteurs font légion. Chaque échoppe est un petit musée. La ville est largement touristique et tout y est pour plaire. Les restaurant sont tous plus beaux les uns que les autres, les magasins superbes et originaux, les gens sympatiques... mais qu'est-ce que c'est cher...
On nous dit que l'Indonésie est un pays pauvre et c'est vrai, le salaire moyen y est d'environ 80€ par mois, mais jamais, dans un pays quel qu'il soit, je ne me suis autant senti autant sollicité... je devais avoir la silhouette d'un porte-feuille ouvert... Ici les échoppes n'hésitent pas à multiplier les tarifs par 20 ou 30 pour lesdits touristes. Certains objets y sont vendus plus cher qu'en France. Les prix peuvent être ramené à des tarifs "normaux" mais ce n'est pas sans y passer 30 minutes de palabres qui auront tôt fait de nous éloigner des tentations matériels du pays.



Pour une fois nous souhaitions voyager un peu moins à la routard et à profiter un peu plus du repos de nos vacances. Notre hôtel à Ubud était parfait, une petite maisonnette dans un jardin luxuriant. Des gens souriants et un service impeccable. Nous louons un scooter 2 jours pour nous déplacer dans la région. C'est avec un grand sentiment de liberté que nous arpentons les routes bordées de rizières et autres merveilles pour les yeux.
Les scooters sont majoritaires et prioritaires sur les routes étroites et cabossées de Bali. Même si nous atteignons rarement les 60km/h, il est vital de conserver les yeux sur la route pour éviter de se faire faucher par une voiture en sens inverse. Du coup, pour profiter des merveilles qui nous entourent nous conduisons à tour de rôle notre petit bolide.

À une heure, d'Ubud, nous tombons par hasard sur un parc d'éléphants de Sumatra. C'est une grande réserve créée par un australien afin de préserver cette espèce en voie d'extinction. Le parc est grand et les animaux semblent dorloté... mais cette image ne semble pas si exact... les éléphants offrent des tours aux touristes toute la journée... une bien triste survie finalement... le prix d'une rallonge sur cette planète ?



La suite du voyage se résumant surtout à de la pluie, nous n'avons que très peu profité des îles paradisiaques de Gili. Le bon point : la pluie étant nous avons choisi de passer le plus clair de notre temps sous l'eau, là où elle ne nous gênerait pas. Milena en a donc profité pour passer son PADI open water. Nous avons pu découvrir des fonds marin d'une rare beauté et un tas d'espèces que nous ne connaissions qu'en aquarium.



La morale de cette histoire, c'est : l'Indonésie, oui, mais pas en saison de pluie et surtout pas pour 2 semaines... le temps d'adaptation n'est pas suffisamment long.
Nous voulions voir si nous étions fait pour ce genre de voyage et la réponse est non ! Nous reprendrons donc notre manière habituelle de vadrouiller, le pouce levé et pour un temps indéterminé.

Les vidéos valant bien les longs discours, voici deux vidéos de notre voyage... la première étant surtout un essai de iMovie'11, la deuxième étant un peu plus longue.

Trailer :



Voyage de noce en Indonésie :



Toutes les photos sont disponibles ici.

6 commentaires:

Géraldine a dit…

c magnifique les enfants
j espere voir plus de photos un de ces 4 j vous fais de gros bisous j vous aime !

Helene a dit…

Superbe... Comme à chaque fois, vos écrits, vos photos et vos vidéos nous font rêver. Un vrai régal... Merci et encore bravo
Hélène

keveen Gabet a dit…

j'aurais prefere vous voir au Guatemala....hihih

je vous aime..bravo et sorry pour la pluie..mais il en faut

pp a dit…

Superbe reportage,bravo les routards!
Eh oui un peu de repos en voyage c'est pas mal non plus!
C'est juste un peu de farniente, c'est pas grave, on ne peut pas dire que vous vous embourgeoisez, mais non rien à voir....et puis à trois c'est pas pareil on doit prendre son temps et faire un peu confotable!
Tous nos voeux de bonheur,
bisous, La Pouille!

jb a dit…

Je ne donnes jamais de nouvelles mais suis vos aventures avec assiduité.

Tous me voeux de bonheur à vous deux

JB

Rouquin a dit…

Très bon ce trailer Steph, je viens de le découvrir seulement...