vendredi 3 octobre 2008

Japon 51

1 an tout rond !
C'est a Sapporo que nous fetons ce petit anniversaire symbolique de notre sejour sur l'ile.
Je me rearme de courage pour vous reecrire nos peripeties...
Depuis notre depart la semaine derniere la priorite est donne a la lenteur et au plaisir. Notre budget est serre mais nous permet de mener une vie que nous considerons douce et qui nous va bien.
Apres 16h de trains locaux (nous avions vecu pire en Amerique du Sud, mais finalement ca a ete quand meme tres long) nous arrivons a Aomori ou nous sommes recu par Becky que nous avions contacte via couchsurfing et qui nous offre la chaleur d'un toit pour deux nuits. Cela nous permet de nous balader le jour suivant, le dos libere de l'epreuve du sac de 20kg. Nous allons donc voir l'ASPAM (batiment en forme de pyramide) et de prendre un bus qui nous emmenera faire la connaissance du Showa Daibutsu, grande statue de Bouddah en position de fleur de Lotus (22m) a l'air libre. En pleine campagne le bouddah se trouve protege par quelques arbres et accompagne de plusieurs temples et d'une pagode a 5 etages. Le daibutsu est superbe et sa vue nous transporte, mais ce seront les quelques rayons de soleil qui, pendant quelques secondes a peine, donneront au tableau toute sa splendeur et graveront dans nos memoires cet instant superbe !
Le lendemain nous prenons la cle des champs et nous eloignons de la civilisation en avancant doucement dans la peninsule qui couronne et termine l'ile de Honshu. Dans cette peninsule les trains s'arretent a Mutsu laissant les 50 derniers kilometres aux joies de l'autostop. C'est un papi japonais qui s'arretera le premier et nous proposera de nous accompagner. Il ne sait trop quoi faire de sa journee et le soleil etant au bleu azur nous nous decidons pour un trek sur le mont Osorezan. La toute petite voiture de Taguchi-san souffre le martyr dans la montee qui doit nous emmener au point culminant de 879m. Mais tres rapidement notre hote nous propose une petite pause sur le bord de la route de montagne qu'agremente une petite cascade et quelques statues de divinites Shintoiste. Nous ayant pris au premier abord pour des Americains Taguchi-san etait fier de faire valoir ses 30 ans de service a la Navy Japonaise... mais des que le mot francais fut lacher il nous sorti un accordeon d'un rouge flambant depuis le coffre microscopique de sa voiture et se mit a nous jouer la marseillaise, "ce n'est qu'un au revoir", ainsi que d'autres airs moins connus. C'est apres plusieurs heures de visite qu'il nous deposera finalement devant un superbe camping et repartira nous laissant au soleil au bord du lac. Seul bemol... nous avons oublie nos provisions de nourriture dans sa voiture, probleme qui fut rapidement regle en retournant au combini du coin.
Le matin suivant c'est le soleil qui nous reveille. Le temps de faire notre toilette et de repacker les sacs et nous revoici donnant du pouce sur le bord de la route. En jaune et rouge nous sautillons et chantons a tue-tete les airs apris la veille. Cette fois-ci c'est au tour d'une dame de s'arreter. Akie-san accepte de nous emmener jusqu'a Oma (derniere ville avant Hokkaido). Sur le chemin. La vie d'Akie s'etant bornee a cette peninsule, elle connait la flore et la faune de sa region sur le bout des doigts et decide de nous faire gouter au fruit qu'elle sait ou trouver. Peches, pommes, glands, chataignes, ou encore quelques epices embaumeront bientot la voiture. Apres un bon onsen de pied aux abords d'un port de peche, c'est ensuite le tour de la visite des rizieres et la peche aux bigornos... que nous mangerons crus. Elle nous laissera finalement au terminal du ferry qui doit nous emmener vers Hakodate sur l'ile d'Hokkaido mais repassera nous voir une derniere fois avec sa maman que nous saluerons jovialement. En deux jours deux personnes se seront personnellement occupe de nous faire visiter les secrets de leur region et nous leur en sommes d'une reconnaissance eternelle !
Hakodate ! Arrivee de nuit nous ne savons pas vraiment vers ou aller et apres un coup de fil rapide a notre amie Mika sur Tokyo (les joies du telephone cellulaire) nous decidons de rejoindre la gare afin de sortir un peu de la ville et de rejoindre le camping qui devrait se trouver a Choshiguchi. Apres presque une heure de train, nous debarquons a 22h dans la region la plus desolee que nous ayons rencontre jusque la. Les trois maisons qui entoure la gare sont inhabitees et l'une d'elle est depuis longtemps tombee sous la force du vent. Il n'y a qu'un seul lampadaire et la route qui s'enfonce dans la penombre des deux cotes ne nous inspire pas des masses. Tout de meme decide nous prenons la direction qui nous vient la premiere et commencons a avance a la lueur la lampe flash a rechargement manuelle que ma offert mon pere il y a quelques noels de ca (tres pratique pour se muscler tout en faisant de la lumiere et du bruit pour ecarter les animaux non desires). Apres avoir file la peur de sa vie a une vieille dame que nous avons a moitie reveille pour lui demander notre chemin, nous finissons quand meme par nous perdre et decidons que le plus simple est encore de revenir en arriere et de dormir sur les deux seul banc de la minuscule gare de Choshiguchi. Le lendemain a l'aube nous nous rendrons finalement 20m plus loin ou nous etions la veille pour nous rendre compte que le campement etait la...
Rendu jusqu'a Niseko ou nous couhsurfons une fois de plus, nous reprendrons le stop depuis Kutchan ou un Salaryman nous emmenera jusqu'a Otaru, magnifique petite ville coloree ou les vieux docks sont devenus l'attractions principale de la ville. Il est bien agreable de s'y laisser dorer au soleil sous les melodies d'une espece de harpe appelee "Tympanon". Pour finalement reprendre notre route en direction de Sapporo nous devrons marcher pendant un peu plus d'une heure afin de sortir de la ville. Nous nous engageons dans un tunnel au trottoir beaucoup trop etroit pour etre sur, et decouvrons a la sortie qu'une voiture nous y attend. La jeune conductrice est en trin de faire de l'espace sur la banquette arriere tandis que le passager, un japonais au cheveux long d'une trentaine d'annee, nous aborde avec un papier sur lequel est griffonne "Where are you going?". Plutot rassure que nous puissions nous exprimer en japonais nous prenons place dans leur voiture. Pour leur journee de repos, ils avait prevu d'aller au Spa a Sapporo, mais prefere finalement nous emmener faire la visite des lieux importants de la capitale de Hokkaido (TV Tower, Tokei dai, les jardins, l'universite...). Tout ca se terminera devant un bon shabushabu/sukiyaki tabehoudai/nomihoudai (nourriture et alcool a volonte), d'ou nous sortirons tous les 4 un peu emecher mais bien heureux de continuer notre ivresse au karaoke du coin.
Depuis nous sejournons dans un petit hotel tres bon marche mais au coeur de la ville. Malheureusement la pluie est presente, et rend la visite plutot maussade. Demain nous reprendrons la route des champs en continuant notre ascension vers le nord, vers Wakkanai.
De nouvelles photos jumping Japan sont disponibles ainsi que les images de la route, sans parler de ma barbe qui pousse !

4 commentaires:

Micha BCN a dit…

Un nouveau recit magnifique et splendide, qui me laisse avec envie de partir au loin tout de suite et plein d'admiration pour tes dons de narrateur.
Merci pour faire nous voyager avec vous. Je me déjà rejouis du prochain episode...

Bon courage, salu de BCN

Micha

Valérie et Rémi a dit…

Coucou !

Alors pas si facil que ca le stop hein ? ;)

Gros bisous profiter bien .

Rémi et val

Bramz au Japon 日本のブランズ a dit…

Bon si y'a pas de voiture, vous pouvez monter tous les deux sur le poney.

Courage, vous êtes les Meilleurs sans aucunes contestations possibles.

Amitié de Mexico!!!

Bramz

中島美嘉mika a dit…

cool!i love it!情色遊戲,情色a片,情色網,性愛自拍,美女寫真,亂倫,戀愛ING,免費視訊聊天,視訊聊天,成人短片,美女交友,美女遊戲,18禁,三級片,自拍,後宮電影院,85cc,免費影片,線上遊戲,色情遊戲,日本a片,美女,成人圖片區,avdvd,色情遊戲,情色貼圖,女優,偷拍,情色視訊,愛情小說,85cc成人片,成人貼圖站,成人論壇,080聊天室,080苗栗人聊天室,免費a片,視訊美女,視訊做愛,免費視訊,伊莉討論區,sogo論壇,台灣論壇,plus論壇,維克斯論壇,情色論壇,性感影片,正妹,走光,色遊戲,情色自拍,kk俱樂部,好玩遊戲,免費遊戲,貼圖區,好玩遊戲區,中部人聊天室,情色視訊聊天室,聊天室ut,做愛