dimanche 13 juillet 2008

Japon 42

Vendredi 27 Juin, la météo a annoncé de la pluie et je ronchonne de savoir que nous allons faire cette visite que j’attends depuis tant de temps sous un temps maussade !
Mais surprise, au réveil le soleil nous fait l’honneur de sa présence. Aujourd’hui alors qu’en 2004 je n’avais pas pu y aller, nous allons nous rendre au Musée Ghibli (prononcez jibli en japonais). Pour ce à qui cela ne dit rien, pensez à Princesse Mononoke, Nausicaa, Totoro, Le Château dans le Ciel, Le Voyage de Chihiro, le Tombeau des Lucioles…
Nous nous rendons donc à Mitaka sur la Chuo Line, au départ de Shinjuku il faut environ 25 minutes pour arriver à destination. Ensuite depuis la gare une jolie petite route au bord d'une rivière nous amène jusqu'au grand parc qui abrite un musée plein de totoros !



Malheureusement il y est interdit d'y prendre des photos, alors on ouvre grands les yeux pour plonger la tête la première dans l'univers de Miyazaki. De l'extérieur le batiment est jaune et immense, mais sans beauté particulière. À l'intérieur par contre c'est un vrai plaisir pour les yeux. Les escaliers en spiral monte du premier au troisième étage sans s'arrêter au deuxième, les petites portes dérobées nous amène dans des recoins et des interstices et chaque minute les yeux se posent sur un personnage connu et pour lequel on a une sensibilité particulière.
La grande attraction du musée c'est aussi les effets cinématographiques mis au service du visiteur, mais surtout la salle saturne dans laquelle chaque jour un des 6 films exclusifs du musée est diffusé.

Nous aurons le droit à Mei To Koneko Basu (Mei et le Châton Bus) qui fait référence bien entendu à Mon Voisin Totoro, et quel bonheur !



Afin de se rendre dans ce musée il faut néanmoins réservé bien à l'avance (jusqu'à plusieurs mois pour les week-end) son entrée dans un des nombreux Convini Lawson. L'avantage c'est qu'avec un nombre limitée d'entrée par jour on se sent vraiment à l'aise dans le musée.



Il y a aussi bien sur de quoi rentabiliser la sortie avec le magasin Mama Aiuto (référence aux pirates de Porco Rosso), où l'on achète depuis les DVD des films en passant par les peluches et jusqu'aux boutons de manchette Totoro >.<

Au troisième étage, avant de sortir sur le toit, nous passons devant un Neko Bus É-NOR-ME dans lequel les enfants de moins de 7 ans on le droit de s'amuser à tour de rôle ! La vie est vraiment trop injuste ! (oui, pour lui au moins j'ai volé une photo de l'intérieur du musée)



Une fois dehors la restriction photoqgrphique est levée, alors sur le toit avec le robot du chateau dans le ciel chacun fait la queue pour sa photo, et nous comme les autres on a aussi envie d'avoir la nôtre.

Avant de repartir nous faisons un dernier tour dans la reproduction de l'idéal studio de production où un Miyazaki aurait peut-être pu dessiné les premiers schémas de ses films ! Sur les murs des brouillons, au plafond des maquettes d'hydravions rouge se balancent et dans des bocaux s'entassent les bouts de crayons qui restent. Partout des petits esprits de la forêt jonchés sur les piles de livres accumulés dans les coins de la pièce.

Nous repartons trois heures après être arrivé, plein de rêve dans la tête et trois peluches de plus dans le sac :)

Bises à tous.