mardi 20 mai 2008

Japon 39

Mimi :

8 Mai 2008 ... J'ai 28 ans !!!

Tout le monde pourrait dire, "wahou, 28 ans déjà, que le temps passe vite hein ! Il est temps peut-être Milena d'avoir le premier bébé non ?? Et avec Stéphan alors , vous vous mariez quand ?? Et puis les voyages c'est super mais bon, vous allez vous posez où finalement ??"...
Autant toutes ces questions je me les suis posées des milliards de fois depuis le début de notre couple, autant aujourd'hui sincèrement je ne me les pose plus. Bien sur nous voulons des enfants ... en travaillant d'ailleurs chaque jour auprès d'eux il en serait difficile autrement ! Mais là maintenant tout de suite !!! Nooonnn...

28 ans ... je ne me suis jamais senti aussi tranquille je crois. On est dans la période où la vie est la plus lègère, justement les enfants ne sont pas là et l'on est assez grand, responsable et débrouillard pour mener la vie qui nous plait.
Nous nous avons choisit d'explorer ce monde qui est tellement rempli de richesse que pour rien au monde nous ne ferions marche arrière. Il faut, certes, travailler dur chaque jour car la vie au Japon n'est pas des moins chères mais nous en profitons à fond chaque instant. On a pu en quelques temps se créer un nouveau cercle d'amis vraiment sympas, tous plus gentils les uns que les autres et même si par moment il est difficile de tout reprendre à zéro, le jeu en vaut la chandelle.



Pour mes 28 ans, j'ai eu la chance d'avoir un amoureux tellement amoureux ! qui a pris en charge l'organisation d'un anniversaire super réussit donc je me souviendrai longtemps. Le Japon c'est vraiment bien, vraiment, mais rien ne remplacera la chaleur humaine que l'on a pu trouver à Barcelone l'an dernier ... Connaissant donc mon désir de refaire une vrai fête de ce genre, j'ai eu la bonne surprise, apès m'avoir indiqué un chemin immensement long que j'aurai pu faire en 5mn ... de me retrouver dans mon restaurant mexicain préféré, où était en train de m'attendre, 28 amis proches, avec qui nous passons de bons moment depuis le début...



Incroyable de voir tout ces gens de milieu parfois complètement différents, tous réunis à me chanter un "joyeux anniversaire" en français !! Exceptionnel ! C'était vraiment un instant magique, tellement de monde que je n'ai pas pu tous les voir d'un coup, je n'ai vu que des sourires et des applaudissements, et je n'aurais franchement pas pu rêver mieux !
Tout le monde à pris le temps de faire connaissance, japonais, français, péruviennes, mexicaines, suédois, canadien, sud africaine, iraquienne... un mixte de personnes formidables était là.
C'est ça aussi le plaisir de voyager. Avoir l'opportunité de rencontrer des gens de cultures complètement différentes et de leur faire ressentir à un moment donné notre propre culture.



La bière était au rendez-vous, on s'est tous mis à chanter, ce qui nous a directement emmené dans un karaoké endiablé jusqu'au bout de la nuit.
Inoubliable.



Il y avait aussi ce jour là Antoine. Antoine le 'tit Suisse que l'on a rencontré à Barcelone, qui est parti vivre en Chine où il pu rencontré sa douce Fátima (mexicaine), et qui avait fait le déplacement jusqu'ici pour fêter tout ça avec nous.



Son voyage initialement prévu d'une semaine, se prolongea en une dixaine de jours intensément riche en sourire.
Prendre le temps de vivre, et ne rater aucun moment. Pas facile tous les jours mais mon Dieu que c'est bon de vivre comme ça.

Je suis à 28 ans pleines de rêves en tête, amoureuse et heureuse comme jamais. Je n'aurai qu'un mot à dire : Pourvu que ça dure ...
Je vous embrasse tous.
(pleins de vidéos de la soirée ici)


Emrys : Mado-Lounge Royale Tone, Roppongi Hills 52nd floor.

_ Oh putain, Gaël, tu crois pas qu'il faut se foutre un noeud pap' ?

_ Non, chemise blanche et petit costume, ça devrait suffire je pense !
_ Ok... de toute façon on verra bien.
Et on a bien vu.

Après avoir récupéré Miléna à 1h du matin nous nous dirigeons vers la tour dominant de ces 238m la grande ville de Tokyo. L'entrée n'est pas sans encombre car Roppongi Hills c'est grand et nous ne savions pas vers où nous diriger, heureusement un peu de radioguidage nous remettra sur les rails et nous aurons le plaisir de griller la priorité à une longue file d'attente grâce aux invitations VIP que Kumiko nous a obtenu.



Kumiko, ce soir, donne une chorégraphie de Salsa au beau milieu de la soirée ! Lorsque nous pénétrons dans ce long couloir amenant droit vers les baies vitrées et à une vue vertigineuse, la première chose qui nous parvient, c'est le son... et de manière plutôt violente. N'ayant aucune idée d'où nous allions nous fûmes servis de voir qu'il ne s'agissait ni plus ni moins d'une disco à tendance plutôt jetset. Je souris intérieurement et me moque de moi-même en voyant défiler les boys band en flip-flop et limite caleçon de bain et les jeunes filles en jupe... plutôt courte... on s'en fout, au moins on est classe dans nos habits de soirée, et puis ça ne nous empêchera pas de faire la fiesta comme il se doit. Lorsque le spectacle de Kumiko va commencer, la scène est dégagée de tout intrus et la musique se coupe, un quart de seconde, avant de nous assourdir encore plus fort de basses qui font trembler le sol et m'amène à me demander si les tremblements de terre que je ressens parfois ne serait pas seulement du à un excès de décibels !



Le spectacle est superbe, la choré plutôt sexy et les filles à tomber (pour le plaisir de tous). Ensuite nous reprenons nos danses jusqu'au bout de la nuit.




Le plus dur c'est le lendemain, quand on se réveille à 16h et le surlendemain à midi (loupant l'école pour le coup)... dur dur de se remettre d'applomb.

Le détail c'est que cette soirée venait chapeauter 2 semaines assez intense en événements que Miléna vient de vous raconter !

Bises à tous !

1 commentaire:

Valérie et Rémi a dit…

Coucou les jeunes ! Un ptit mot pour te souhaitez un bon anniv mimi. bisous a tout les deux .

www.europeenstop.blogspot.com ;-)

remi et val